C’est l’été et il faut protéger la peau fragile de bébé du soleil… et celles des mamans aussi. Comment bien choisir sa protection solaire ? Ecran minéral ou chimique ? C’est quoi la différence entre les UVA et UVB ? Toutes les réponses à vos questions…

Pourquoi il faut mettre une protection solaire ?

À la naissance et pendant les 3 premières années de sa vie, la peau de bébé est immature et vulnérable, car elle ne dispose pas de tous les moyens nécessaires à sa protection. L’épiderme des tout-petits et des jeunes enfants est très fin et moins lubrifié avec des systèmes de défense encore immatures. Les crèmes solaires sont obligatoires, d’autant que les coups de soleil et les expositions excessives dans l’enfance augmentent fortement la fréquence des cancers cutanés à l’âge adulte. Ainsi, il faut choisir une protection solaire spécifiques pour bébés : la protection qu’ils apportent est assurée par des écrans minéraux non sensibilisants, particulièrement adaptés à la peau des petits bouts.  L’appliquer au minimum toutes les 2 heures et/ou après chaque baignade.

UVA, UVB, UVC ou infrarouge ? Quelle est la différence ?

Le soleil envoie trois types de rayons ultra-violets aux longueurs d’ondes différentes: les UVA, les UVB et les UVC.

  • Les UVA, beaucoup plus nombreux, pénètrent très profondément dans la peau, jusqu’au derme. Ainsi, ils peuvent créer de gros dégâts dans l’ADN et sont surtout responsables du vieillissement cutané. Il est donc essentiel de s’en protéger.
  • Les UVB, s’ils ne représentent que 2% des rayons, sont les principaux responsables du bronzage et des coups de soleil: ils pénètrent dans l’épiderme mais restent en surface, et activent les mélanocytes qui produisent alors de la mélanine, un pigment colorant l’épiderme.
  • les UVC très nocifs ne traversent pas la couche d’ozone et n’atteignent donc pas la peau, donc ouf pas besoin de chercher la parade.
  • les infrarouges : une bien plus grande longueur d’onde que les UVA ou UVB  leur permet d’atteindre les couches les plus profondes de l’épiderme. C’est eux qui nous donnent la sensation de chaleur due au soleil.

 

Ecrans minéraux ou écrans chimiques ? Quelle est la différence ?

Les écrans minéraux forment une fine couche protectrice qui s’interpose entre le soleil et la peau. Les écrans minéraux sont des poudres très fines à fort pouvoir couvrant. Leur action est donc purement physique. Ces poudres pigmentaires sont l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane. Ces écrans naturels protègent de toute la gamme des UV et ils seront actifs dès l’application puisqu’ils reflètent les UV sur la peau.Les filtres chimiques, eux, réagissent sur et avec la peau. Les filtres chimiques pénètrent l’épiderme et créent une couche filtrante qui absorbe les rayons UV. Ils sont souvent comparés à des éponges. Ces filtres ne deviennent actif que 20 à 30 minutes après l’application. Ils sont par ailleurs soupçonnés de pouvoir modifier l’équilibre hormonal de l’homme et polluent l’environnement (ex : blanchiment des coraux).

Avantages et inconvénients des différentes formules :

Les écrans minéraux laissent une couche épaisse blanche et sont difficiles à étaler, mais agissent instantanément. Les pigments qui constituent les écrans sont très bien tolérés et ne provoquent pas d’effets secondaires de tolérance ou de toxicité, et sont non polluants.

Les écrans chimiques mettent 20 minutes à agir, mais sont faciles et agréables à appliquer. Attention, ils peuvent créer une réaction allergique pour les personnes les plus sensibles.

Quid aux écrans minéraux composés de nano-particules :

Les marques pour éviter la couche blanche épaisse ont réduit les minéraux à l’état de nanoparticules. Or selon certaines études, les nanoparticules peuvent traverser l’épiderme et se retrouver dans le système sanguin, s’accumuler dans la chaîne alimentaire ou nuire à certaines bactéries utiles à la protection de l’environnement. Suite à une réglementation européenne, les fabricants doivent, néanmoins, indiquer la présence de ces nanoparticules dans les crèmes solaires minérales. Donc méfiance…

C’est pourquoi la position générale des dermatologues recommandent les crèmes qui combinent les 2 types de filtres afin de profiter de tous leurs avantages. Pour les bébés, c’est mieux de partir sur les filtres minéraux moins nocifs d’ailleurs et toujours utilisés dans les formules biologiques. L’idéal étant les formules bio.

C’est quoi la différence entre une crème bio et les autres ?

Les protections solaires bio sont formulées sans écran chimique et sans colorant, et elles sont le plus souvent composées d’actifs végétaux (lycopène ou des écrans minéraux micronisés). Ces actifs fournissent également une protection efficace et durable contre les UV et répondent aux normes imposées par les directives européennes sur les cosmétiques. Soumises également à des contrôles effectués par l’Agence française de sécurité sanitaires des produits de santé (Afssaps), les crèmes solaires bio n’ont pas été, a priori, remis en cause. Certes, elles s’étalent moins bien sur notre peau que les autres crèmes solaires, mais néanmoins elles sont beaucoup moins néfastes pour notre santé et notre environnement. Elles devraient être obligatoires pour les bébés et les futures mamans qui ont la peau bien plus fragile que tous les autres.

Enceinte, les précautions à prendre..

Pour que grossesse rime avec soleil, il faut prendre des précautions supplémentaires.

En effet, les rayons du soleil représentent pour vous un double danger :

  • Le premier : votre peau soumise aux variations hormonales peut avoir des réactions inhabituelles, donc attention aux brûlures du soleil ! Sans compter que la peau des seins et du ventre particulièrement tendue devient plus sensible à toute agression extérieure…
  • Le deuxième : ils risquent de favoriser l’apparition d’un masque de grossesse (le melasma). Il s’agit de tâches brunes localisées autour des yeux et des lèvres dues à une hyperpigmentation de la peau à cause des hormones.

On s’en met partout et surtout en SPF 50 et tous les jours, même si on est en ville. Mets une crème solaire visage, c’est le top ! 

En plein été, on ne peut que te répéter une seule chose : protège-toi du soleil à l’aide de crèmes solaires adaptées à votre type de peau, et évite de vous exposer entre 12 heures et 16 heures !

Pin It on Pinterest

Share This