Lundi 10 avril, un jeune couple avec un bébé de 2 mois faisait la queue devant un commissariat parisien pour faire une procuration. Tout d’un coup, bébé a eu faim. Sophie, la maman demande à deux policiers de pouvoir allaiter en public mais discrètement son enfant et … réponse hallucinante : non.

 

« Il est hors de question que vous allaitiez en public ! Vous n’allez pas imposer ça aux gens », fut la réponse à la mère. Juste hallucinant d’entendre cela. Il faut habiter sur une île déserte ou bien n’avoir jamais vu un bébé de sa vie pour dire une chose pareille. Le pire est que la maman lui réplique  : «Je n’ai besoin que d’une chaise». Elle promet de le nourrir «très discrètement grâce à une pièce de tissu, un lange», pour cacher sa poitrine. En vain. «Le policier reste inflexible et catégorique, se désole la jeune femme et nous fait signe de circuler».

 

L’incident s’amplifie ensuite

Les parents sont accusés par d’autres policiers d’être je cite la maman «d’être de mauvais parents pour avoir emmené notre fils dans un commissariat». Selon eux, notre fils devrait être à la maison». Tout cela s’est passé au commissariat du 2ème arrondissement pour ne pas le citer…

 

Les parents lancent une pétition pour faire respecter le droit aux femmes d’allaiter en public

De retour chez lui, Nicolas poste sur Facebook « On vient de nous refuser l’entrée au commissariat central de Paris pour cause… d’allaitement. J’hallucine » et dans la foulée lance une pétition sur Change.org, «afin de faire respecter le droit à l’allaitement dans les lieux de la République». En quelques jours, la pétition a reçu près de 28 000 signatures et a reçu le soutien de plusieurs élus dont celui de Cécile Duflot notamment. Elle a twitté «Respecter et faites respecter le droit aux femmes d’allaiter et aux bébés de téter en public». Merci !!!

Informé de l’incident, le maire du 2ème Jacques Boutault se dit «outré» et «choqué par ces fonctionnaires de police» et pointe «le retard et l’archaïsme de la France» sur ce sujet comparé aux pays du Nord «où allaiter en public, c’est banal». Le maire a contacté la commissaire du IIe qui est le comble : une femme ! Elle a une fois mise au courant souhaité «appeler les parents afin de leur permettre de faire leur procuration sans encombre». Mais a aussi prévenu que les policiers à l’origine de l’incident anti-allaitement seront convoqués !

 

Des mesures ont été prises pour aider les mamans allaitantes

Côté préfecture de police, on tente de justifier l’incident par «la forte affluence ce jour là du fait des procurations» et en même temps, on regrette de n’avoir pas pu donner satisfaction à cette famille dont la demande était bien compréhensible. Le père de famille, Nicolas, a reçu un appel de la commissaire, ce vendredi soir, lui présentant ses excuses, lui promettant que cela ne se reproduirait pas.

Côté Mairie, on a assuré à 20 Minutes que suite à cet incident, « une réunion publique ou un événement autour de l’allaitement » serait organisé prochainement afin de rappeler qu’il s’agit « d’une liberté ». Espérons que ce type d’incident ne se reproduise plus jamais…

Pin It on Pinterest

Share This